SOBEBRA | Journée porte ouverte à POSSOTOMÈ
18697
page-template-default,page,page-id-18697,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
 

Journée porte ouverte à POSSOTOMÈ

NOS ACTIVITÉS

Et de deux pour la Sobebra, cette année, dans la commune de Bopa. En effet, après Djidjozoun où elle a reboisé 10 ha le 5 août, la plus grande société de brasserie du Bénin fait parler d’elle à nouveau dans la même commune située dans le département du Mono, à environ 85 kilomètres de Cotonou. C’est à travers une journée portes-ouvertes qui a eu lieu hier, mercredi 25 octobre à l’Usine d’eau minérale thermale de Possotomè, en faveur des populations de la localité.  

Elles étaient là par centaines ces populations pour pousser leur curiosité sur ce qui se passe au quotidien dans l’enceinte de cette unité de production de la Sobebra dont elles ne connaissaient que la clôture. Dans les rangs, des élus locaux et communaux, des responsables de la sécurité, des chefs traditionnels, des hommes, femmes et jeunes de diverses catégories socioprofessionnelles. Pour Rodolphe Adanzounon, Directeur des relations extérieures de la Sobebra, et représentant le Directeur général, « Sobebra exploite la seule source déclarée d’utilité publique de Possotomè ». Il est de bon ton qu’elle s’ouvre aux populations de la commune qui abrite l’usine de transformation et d’embouteillage de l’eau minérale thermale, au-delà des visiteurs qui viennent de divers horizons à la faveur de sorties pédagogiques. « C’est pour nous une opportunité de vous montrer qu’il y a un travail sérieux qui se fait ici. C’est pour nous aussi une assurance que demain vous pouvez être nos porte-paroles pour avoir vu… », a confié M. Adanzounon.

Prenant la parole, le premier responsable de la commune, le maire Frederic Kuessi Dandevehoun a remercié la Sobebra pour cette opportunité offerte aux populations et cet intérêt pour sa commune. Il a saisi l’occasion pour demander à la Sobebra qu’ensemble ils oeuvrent dans un partenariat gagnant gagnant afin que les fils et filles de Bopa profitent de cette usine installée dans leur commune. Et au pouvoir central qui en tire les redevances, le maire a aussi émis le vœu de voir Bopa bénéficier en retour d’investissements publics.

Après le lancement officiel de la journée, place à la visite des installations. Cela a permis aux populations d’en savoir un peu plus sur le process de l’embouteillage de l’eau minérale et des boissons gazeuses à partir bien sûr de la transformation des matières premières. Du dispositif de filtration, à la fardeleuse en passant par le laboratoire d’analyse et de contrôle de la qualité des produits, tout a été expliqué aux visiteurs qui y ont pris d’ailleurs du plaisir. Dernière station de ce cheminement, l’unité de traitement de l’eau usée issue de l’usine. La population a été sidérée par le travail extraordinaire qui se fait à niveau par la Sobebra et son équipe de techniciens pour que l’eau usée ne retourne pas sous forme polluée dans la nature et surtout le lac Ahémé. Cela prouve combien la Sobebra et son Unité d’embouteillage de l’eau minérale thermale de Possotomè sont respectueuses de l’environnement. C’est donc à juste titre que depuis 2010 l’Usine est certifiée Iso. Une certification régulièrement renouvelée.

Il faut signaler que l’Usine de Possotomè, c’est environ un personnel de 100 agents, tous des Béninois, répartis dans les services de Production, de Maintenance, de Qualité, au Laboratoire et au service de Quai. Les produits qui y sont fabriqués sont mondialement reconnus de qualité et avec des licences internationales. Outre l’eau minérale Possotomè qui est commercialisée sous sa forme gazéifiée, il y a l’eau minérale Aquabelle, des boissons sucrées sous la gamme Youki (Tonic, cocktail, Moka, pamplemousse, orange, limonade), des boissons de la gamme Coca et les boissons énergisantes telles que XXL.

La cerise sur le gâteau

Faisant d’une pierre deux coups, la Sobebra a profité de ladite journée pour récompenser les meilleurs élèves de la commune et susciter l’émulation. Au total 24, dont 04 filles et 20 garçons, ils viennent des collèges de Bopa, Lobogo et Possotmè. Un déjeuner a clôturé en beauté cette journée portes-ouvertes.